Compte-rendu de la Marche Pour Jésus à Strasbourg en 2015

Pour télécharger le communiqué national, cliquer ici

Quinzième édition de la marche dans la capitale européenne !


Au moins 1 000 chrétiens (selon la police) sont venus de toute l’Alsace et d’Allemagne, mais également de Lorraine, des Vosges, et pour certains bien au-delà, et qui avaient fait des centaines de kilomètres pour participer. Pour eux, pas de problème, ce n’était pas une question de distance mais une question de motivation. Et la motivation, elle était là !

Lors du départ place de l’Université, conscients des enjeux spirituels, un premier temps de prière et de consécration a eu lieu pour dédicacer cette marche au Seigneur. Ensuite, précédé par des « danseuses de bannières » venues exprès de Düsseldorf (400 km !), entraîné par 5 groupes musicaux aux styles très variés sur des camions plateau, le cortège s’est mis en route, bannières multicolores au vent, à travers la ville de Strasbourg.

Un 1er arrêt de prière place de la République pour prier pour les autorités de la nation symbolisées par la préfecture, mais également, en lien avec l’actualité, se souvenir que, au même endroit, le 14 février 1349, où plus de 2000 juifs, hommes, femmes et enfants, ont été brûlés vifs sur cette place. Shazab Habib, un chrétien du Pakistan qui a dû fuir son pays à cause de sa foi et qui participait pour la première fois à une Marche Pour Jésus, nous a témoigné de sa joie de pouvoir vivre un tel événement absolument inconcevable dans son pays.

La joie communicative et la ferveur des groupes musicaux et des marcheurs frappaient manifestement les passants qui, pour la plupart, nous regardaient passer en souriant. Un grand nombre également prenait des photos, voire, certains suivaient la marche à leur tour ! 5 000 prospectus de la marche et 2 000 « cartes de visite » ont aussi été distribués, pendant que sur les camions, entre les chants, les musiciens expliquaient en quelques phrases qui nous étions et pourquoi nous étions là dans les rues.

Beaucoup de témoignages

Bernard se souvient de cette femme qui se tenait au bord du trottoir d’un air abattu et triste.

« Je suis allé vers elle pour lui remettre un prospectus, et j’ai pu lui témoigner de ma foi. Quand je l’ai quittée, elle m’a dit : « c’est la première fois en cette journée que quelqu’un s’intéresse à moi, et en plus pour m’apporter une bonne nouvelle ! Merci ! Merci !».

De son coté, David raconte

« Plusieurs jours avant la Marche, j’avais dit sur les réseaux sociaux que je participerai à la Marche, et mes camarades de classe l’ont vu. Et qui ne vois-je pas arriver à contre-sens du cortège : 5 copains de ma classe ! J’ai pu leur donner une petite carte MPJ !!!! »

Concert place Kléber

Cette bonne nouvelle a également été proclamée à la fin de la marche, place Kléber, où nous attendait le chanteur bien connu Philippe Decourroux, qui avec son style percutant, a touché bien des coeurs ce jour-là.

Pour preuve, la quarantaine de Bibles diffusée. Un groupe de danseurs de hip hop chrétiens ont dansé également sur certains des chants, accrochant de nombreux jeunes … et moins jeunes.

Il paraît que des policiers on dit qu’ils étaient prêts à accompagner des marches comme celle-ci tous les jours. On leur a déjà donné rendez-vous pour l’année prochaine !

Une bonne couverture médiatique

L’autre élément encourageant de la Marche Pour Jésus cette année, c’est la bonne couverture médiatique que nous avons eue, au niveau régional et au niveau national, avant et après la marche. Trois jours avant l’événement, un 1er article de l’AFP était repris notamment dans Le Figaro puis le lendemain dans La Croix, mais également (et pour la 1ère fois en 15 ans), les DNA annonçaient également la marche de manière conséquente. Malheureusement, l’article ne fut pas de la même neutralité 2 jours plus tard, oubliant au passage un bon tiers des marcheurs. Mais ils sont coutumiers du fait. Par contre, même si ce fut vraiment très court (23 ‘’ !), FR3 Alsace donnait quelques images au JT de 19h (à 5’33) (visibles jusqu’au 6 juin seulement) et sur leur site. Au lendemain de la marche, La Croix à nouveau, mais également de nombreux sites et journaux régionaux faisaient état de l’événement. La stratégie nationale initiée grâce à la Fédération Marche Pour Jésus France a manifestement porté ses fruits.

Coté finances

C’est là que le bât blesse encore. Il nous reste encore 3 000 € à trouver sur un budget total de 10 000 €. Les organisateurs d’événements seront certainement surpris de découvrir un montant aussi faible pour ce type d’organisation. Nous voulons bien sûr, et comme nous l’avons toujours fait depuis 15 ans, honorer nos engagements. Mais sans votre aide, nous ne pourrons pas y arriver. Plusieurs possibilités sont données pour nous aider (voir sur le site) ou directement en cliquant ici. Les dons sont déductibles des impôts.

Au niveau national

C’est un bilan très positif que les responsables des différentes ville organisatrices et la Fédération Marche Pour Jésus France ont pu dresser, tant au niveau de la participation globale de 7 à 8 000 marcheurs (multipliée par 2 depuis l’année dernière) et la dynamique insufflés aux chrétiens participants, que dans la vision de cette forme de témoignage unique aujourd’hui dans notre pays. A Dieu soit toute la gloire ! (voir le communiqué national) Mais nous aurions pu être tellement plus nombreux.

7 villes c’était bien. Plaise aux chrétiens de France que nous soyons bien plus nombreux encore l’année prochaine. Les inscriptions sont ouvertes !

PRIER

Prions pour les centaines de milliers de personnes qui, à travers les médias interposés ou les dizaines de milliers de prospectus et autres flyers distribués, ont entendu ou lu que Jésus-Christ est vivant et qu’il change encore des vies aujourd’hui.

Prions pour que l’année prochaine, dans un nombre beaucoup plus grand de villes de notre pays, des dizaines de milliers de chrétiens se lèvent à leur tour pour en témoigner.

Pour télécharger le compte rendu de Strasbourg, cliquer ici